15 déc. 2017

Le cornouillier

Le cornouiller est un arbuste à l'écorce rouge vif, qui pousse en abondance dans les terres humides, du sud du Canada. On dit ''stolonifère'' parce que les tiges secondaires, qui courent à la surface du sol, s'enracine facilement.
 


À la fin de mai, le cornouiller stolonifère laisse apparaître de petites fleurs sous forme de grappe d'un blanc laiteux. Les grappes de fleurs contiennent de 10 à 12 fleurs, ce qui fait paraître cet arbuste beaucoup plus attrayant. Les fleurs vont se transformer en fruits au cours de l'été. Le cornouiller produit ainsi une abondance de petits fruits cireux de couleur blanc crème.


Certaines parties de l'écorce étaient aussi utilisées par les autochtones dans la fabrication de thé pour traiter les troubles du foie et de la poitrine.

Un élément indispensable

Le cornouiller est un ingrédient indispensable à la survie du cerf de virginie dans les régions nordiques de l'Amérique du nord. Le chevreuil ou cerf de virginie se nourrit amplement des pointes des rameaux du cornouiller stolonifère pendant l'hiver.


Dans notre territoire de chasse, le cornouiller stolonifère est très abondant et il est courant de constater que toutes les pointes des branches de l'arbuste ont été coupées par les chevreuils.

Phénomène intéressant

Les chevreuils broutent pendant l'hiver toutes les pointes des tiges du cornouiller. L'arbuste réagit au printemps suivant,  en doublant la tige au point de coupure comme en fait foi la photo ci-jointe. Le chevreuil en ce faisant, s'assure d'une production double de pointes consommables pour l'hiver suivant.


J'ai remarqué qu'il y a 5 à 6 ans, les chevreuils retardaient de plus en plus à chaque année leur départ pour se rassembler en ravage à plusieurs kilomètres de notre boisé de chasse. Avant de partir en ravage, les chevreuils broutaient tout ce qu'il y avait de disponible en nourriture, y compris bien sûr tous les cornouillers sur place.

Aujourd'hui, je suis en mesure de constater que l'abondance des cornouillers stolonifères dont les pointes ont été doublées à chaque année depuis de nombreuses années, permet à plusieurs chevreuils de rester sur place pour passer l'hiver.

Est-ce l'instinct de ces animaux magnifiques qui s'exprime face aux conditions difficiles de survie dans les régions nordiques, ou si c'est simplement l'ordre naturel qui s'affiche devant nos yeux ?

C'était l'opinion du blogueur en ce 15 décembre 2017.

André Nanook Simard

L'alcool et la chasse

Je chasse depuis plus de 45 ans. J'ai été membre de divers groupes de chasse au chevreuil, pendant de nombreuses années, alors que je chassais encore avec une carabine. 

L'alcool a toujours été présent, lors des périodes de chasse aux chevreuils. Mais les membres de mes groupes, ont toujours remisé leurs carabines de façon sécuritaire, avant de consommer. Compte tenu que je suis sobre d'alcool depuis plus de 41 ans, je me suis toujours assuré, que cette règle soit suivie à 100%.

Le lever se fait à 5.00 heures le matin

Il faut ajouter que la chasse au chevreuil commence généralement de très bonne heure le matin. La consommation d'alcool à 5.00 où 6.00 heures du matin, n'a jamais été un problème dans aucun de mes groupes. Certains chasseurs passaient même toute la journée à l'affut.  D'autres chasseurs, prenaient un répit de quelques heures l'après-midi, avant de retourner à l'affut vers 15.00 heures pour la chasse du soir.

Ce n'est réellement que lorsque l'heure légale de chasse était dépassée, alors que tous les membres du groupe étaient  revenus au camp de chasse, que quelques chasseurs consommaient de la bière, avant la préparation du souper. Mais compte tenu que l'heure du lever des membres du groupe, était à 5.00 heures le matin, très peu de chasseurs dépassaient les limites de consommation.

Les chasseurs sont-ils des''stupides'' ?

À cet effet, la publicité d' Éduc'alcool de faire paraître les chasseurs comme des imbéciles me laisse très songeur.


Ce n'est pas vraiment avec des publicités de ce genre, que cet organisme va s'attirer les faveurs des chasseurs, où de la population en général. Faire passer les chasseurs pour des ''bouffons'' (''plus on consomme, moins on raisonne'') est peut-être la pire des choses à faire. 

Je suis en faveur d'un usage modéré de l'alcool  à la chasse. Cependant les statistiques donnent raison aux chasseurs. Les accidents de chasse, causés par l'alcool sont inexistants au Québec. La publicité de l'organisme Éduc'alcool a été mal choisie par les dirigeants de l'organisme.

C'était l'opinion du blogueur en ce 15 décembre 2017.


André Nanook Simard

11 déc. 2017

Les avantages d'être un chasseur de chevreuil à l'arc

Les québéçois et les québéçoises sont intéressés(es) à devenir des chasseurs(euses) de chevreuils. Il y a de nombreux ''Blogs'' sur l'internet en anglais et en français (Blog de chasse au chevreuil à l'arc) pour savoir, comment devenir un chasseur de chevreuils, où une chasseuse de chevreuils. Voici quelques bénéfices d'être un chasseur ou une chasseuse de chevreuils.




La viande est délicieuse

La viande de gibier est tout simplement délicieuse. Elle est riche en vitamines et protéines. Elle est très faible en gras, pour votre cholestérol. La viande de gibier est délicieuse et s'adapte à une large gamme de recettes.

En tant que chasseur ou chasseuse de chevreuil, vous passez du temps dans la nature, et vous la voyez de proche. Vous participez au cycle de la vie. Les gens se sont éloignés de la nature, plus jamais qu'auparavant, mais grâce à la chasse, vous entrevoyez comment les ancêtres vivaient.



Les chasseurs et les chasseuses connaissent le boisé de chasse par coeur. Une fois que vous vous êtes installé pour une chasse, vous essayez de vous fondre dans l'environnement, en regardant la nature se dérouler, comme quand vous n'êtes pas là. Les chevreuils sont vos proies maintenant que vous aller à la chasse. Les chevreuils deviennent surabondants et causent des accident de voitures. En chassant le chevreuil, vous aidez à assurer la santé des populations de chevreuils, et finalement une écologie saine pour les forêts et les animaux sauvages.



Simplement en achetant un permis de chasse et des équipements de chasse, vous contribuez à la conservation de la faune. Grâce à ces mécanismes de financement, les chasseurs contribuent plus à la conservation des espèces que n'importe lequel autre groupe.

C'était l'opinion du blogueur en ce 11 décembre 2017.
André Nanook Simard



10 déc. 2017

La statégie de l'été prochain

La statégie de l'été prochain


En utilisant la météo, pour votre observation de chevreuils. Vous pouvez vous baser sur les mouvements de température, la vitesse du vent et les conditions météologiques.




Essaye-le cet été avec une paire de jumelles et vous m'en donnerai des nouvelles. Vous pouvez commencer à apprendre une nouvelle tactique,sur laquelle vous pouvez compter pour la saison de chasse.


La statégie de l'été prochain 


Et si je vous disais, qu'il y a une stratégie d'observation d'été, que vous pourriez pratiquer et utiliser avec précision pour vos activités de chasse cet automne. Je suis ravi de communiquer, aux lecteurs du ''Blog de chasse au chevreuil à l'arc.''J'ai utilisé cette méthode d'observation pour créer plus de 80% de mes récoltes de chevreuils. 

C'est dans les mêmes conditions météo, que j'utilise l'été. Par après, je l'utilise pour la chasse à l'arc, en septembre, en octobre et en novembre. Ce n'est pas plus difficile que d'apprendre à lire les prévisions météologiques.


Stratégies d'observation d'été


1- Il faut rechercher une chute de la température de 10 degrés.

2- Il faut rechercher une réduction drastique du vent dominant.

3- Il faut rechercher un changement draconien dans les conditions météo.

En utilisant la météo, comme votre stratégie d'observation, vous pouvez prédire les mouvements des chevreuils, que vous appliquer directement aux chevreuils que vous aller chasser cette automne. 


Pendant la saison de chasse 


Essaye-le sérieusement cet été, avec une paire de jumelle, et vous pouvez commencer à apprendre une nouvelle stratégie, sur laquelle vous pouvez compter sur la saison de chasse à l'automne, mais pour le restant de votre de vie de chasseur.


C'était l'opinion du blogueur en ce 10 décembre 2017.


André Nanook Simard


















7 déc. 2017

Comment va coûter le régistre québéçois

L'appareil québéçois attend impatiemment la naissance, d’un autre appareil dépassant les coûts, comme le Pont Champlain, un registre des armes à feu flambant neuf!

 
Rappelons que le registre des armes à feu, c’était la mère de tous les échecs dans la capitale nationale du Canada (Ottawa). 

CONTRÔLE DES COÛTS


«L’important c’est de bien contrôler les coûts de la mise en place, qui sont actuellement évalués entre 15 et 20 millions de dollars», a indiqué définivement Monsieur Couillard. Par la suite, le coût annuel d’opération du registre devrait être approximativement plus bas. Dans une province, où il y a de la collusion et de la corruption, sans doute que le budget de départ (de 15 à 20 millions) n'est absolument pas respecté. Couillard avait de petits yeux quand il a fait cette promesse.



Ce qui devrait nous causer un intérêt ou susciter une attention particulière dans le public, c’est que le gouvernement  libéral (fort de sa majorité) choisisse d’aller de l’avant, sans véritable étude sur la  pertinence d’un tel registre des armes à feu. C'est en pleine période, où un monstrueux bordel informatique règne. Vous avez certainement remarqué qu'il est très rare, qu'on croise une vache avec un tablier, un poisson avec une bicyclette et un lapin avec un téléphone mobile. C'est le cas du contribuable qui n'a pas le choix. Les enfants du contribuable-chasseur devront payer toute leur vie pour le registre des armes à feu.



Un octueux(en faisant preuve d'une douceur  hypocrite) contrat pour les consultants en informatique, qui se bousculeront aux portes pour s’approprier le juteux contrat.

 L’expérience fédérale?

En 1995, le gouvernement fédéral de Jean Chrétien, avait estimé le coût à 2 millions. Une enquête de Radio-Canada avait révélé que 10 ans plus tard, le défunt registre fédéral coûtait 2 milliards.

Le gouvernement Couillard confie l’organisation du registre à celui qui émet les certificats de naissance, soit le directeur de l’État civil. Mais quelle est sa compétence en la matière ?  Et qui garantira la protection des données personnelles?

Au Québec, on semble encore incapable, d’avoir un débat rationnel sur les armes à feu. C'est le fusil ou le malade mental qui tire sur la gâchette ?

C'était l'opinion du blogueur en ce 7 décembre 2017.

André Nanook Simard

4 déc. 2017

Le registre des armes à feu: un argument fallacieux

Un argument fallacieux 

  

Wikipédia donne un définition de ''fallacieux'': qui est destiné à tromper, à induire en erreur.

 

 

 

Malgré que cette  affirmation soit vraie (à condition d'exclure plusieurs pays de l'Europe de l'Est, dont le taux d'hommocide est supérieur à celui des États-Unis), l'argument est fallacieux: il ne s'agit que d'un exemple isolé, qui ne réflete pas la réalité plus large. En effet, l'analyse des autres pays ne montre aucune corrélation entre taux d'homicide par arme à feu, et le nombre d'armes à feu par habitant.

 

  

En particulier, de nombreux autres pays ont des taux d’homicide très supérieurs à celui des Etats-Unis tout en ayant nettement moins d’armes à feu : par exemple la Colombie, le El Salvador et la République de Trinité-et-Tobago ont 10 fois plus d’homicides par arme à feu pour 15 fois moins d’armes à feu par habitant. Et en Sierra Leone, 88% des homicides sont par arme à feu, alors qu’il y a 150 fois moins d’armes à feu par habitant qu’aux Etats-Unis !


En Europe non plus, il n’y a aucune corrélation entre la possession d’armes à feu et les homicides par arme : par exemple, la Norvège, la France et l’Islande n’ont pratiquement pas eu d’homicide par arme à feu en 2007, alors qu’en Belgique, où le taux d’homicide par arme à feu était nettement plus élevé, il y avait deux fois moins d’armes par habitant que dans ces pays.

Un honnête citoyen
 
Ceux qui interdisent aux honnêtes citoyens de posséder des armes d’autodéfense n’ont donc aucun argument valable, seulement un argument fallacieux. Par contre, l’histoire a démonté à maintes reprises que le droit à la légitime défense réduisait la criminalité. Nos politiciens et journalistes bien-pensants se refusent à voir cette réalité.

C'était l'opinion du blogueur en ce 4 décembre 2017.

André Nanook Simard

1 déc. 2017

Qui ne pense pas à Noël ???

Le contact avec Noël

Pour le blogueur de ''Blog de chasse au chevreuil à l'arc'', le temps de noël veut dire beaucoup. Voiçi les photos de Noël, en face de mon appartement.





C'était l'opinion du blogueur en ce 1er décembre 2017.

André Nanook Simard

29 nov. 2017

Protection de la nature ou protection du chasseur

C’est une banalité à dire : le fonctionnement de l’État québéçois est davantage contrôlé par les corporations et les groupes de pression que par les institutions.



Et ils interviennent avec d’autant plus d’efficacité que les groupes qu’ils représentent, sont souvent en situation en conflits d’intérêts, avec les services publics en charge d’évaluer leur rôle et leur action.

Ainsi en est-il de la protection de la nature

 

Placée sous l’égide du MFFP, la nature est censée être protégée. De rares ministres s’y sont employés avec ferveur, d’autres plus nombreux ont dû se perdre en chemin. Avec un budget dérisoire, il n’est pas facile de faire du bon travail.

 
Le MFFP assure la protection de la nature comme un service d’intérêt général, mais il en confie la gestion aux intérêts particuliers des chasseurs. Le résultat est une confusion extrême, discrètement entretenue entre nature et chasse.


Mais les temps ont passablement changé. Le concept de  '' chasse durable'' s’est imposé depuis ce temps, comme s’il suffisait d’ajouter l’adjectif ''durable'' à l’activité ''chasse'' pour lui donner les vertus que l’on attend d’elle.



Il faut lire et relire ces chiffres pour mesurer le caractère ahurissant et inique de la situation de ''chasse durable''. Mais qui le sait ? Hormis les chasseurs, personne !

L'exploitation de la faune

 

Avec l’appui des nouvelles lois, on a dégradé systématiquement tous les espaces protégés. Dans l’opinion publique, il y a une confusion entre protection et exploitation de la nature.

Dans cette bouillie devenue aussi perverse qu’infâme, on veut nous faire croire que nous sommes sur une voie de progrès, sur la voie de la ''sauvegarde de la biodiversité''. C’était une mascarade des libéraux. 



Je l’écris sans oublier qu’à côté de la chasse, bien d’autres menaces liées à d’autres groupes de pression trempent dans cette bouillie, où l’on noie la protection de l’environnement et la protection de la personne.
.
C'était l'opinion du blogueur en ce 29 novembre 2017.

André Nanook Simard

24 nov. 2017

La SOLUTION pour Anticosti (revisitée)

''La solution pour Anticosti''

J'ai décidé d'insister et de le faire, en regard des démunis de notre société québéçoise. J'ai envoyé un courriel à tous les députés de l'Assemblée Nationale. Je n'ai pas eu de réponse....excepté de trop nombreux accusés de réception.


 
La solution innovatrice

Je suis de très près, toutes ces organisations aux États-Unis, qui prônent le don de viande sauvage aux plus démunis. Ce qui suit est une image du résultat de plusieurs années d'efforts de ces organisations, pour fournir une viande de qualité aux plus démunis.
 



Je vous confie que plus de 100 000 veaux, naissent à chaque année, sur l'île d'Anticosti. 

Mais les biologistes du MFFP, n'ont que la rentabilité de la chasse en tête, comme le prouve cette déclaration du biologiste François Potvin.



À chaque printemps, à la fin d'avril et/ou au début du mois de mai, les visiteurs qui visitent l'île d'Anticosti, peuvent retrouver sur les plages et dans les forêts, des dizaines de milliers de carcasses de cerf de Virginie (chevreuils), qui sont morts de faim et/ou de froid pendant l'hiver. Cette situation se reproduit à chaque année.

J'ai déjà assisté à cette situation, alors que je demeurais à Sept-Îles. J'avais été faire un tour à l'île d'Anticosti dans les années 1970 en bateau, (juste en face de Longue Pointe de Mingan) avec des amis de Havre St-Pierre. Je n'en croyais tout simplement pas mes yeux.

On ne verra pas de photos de cette ''hécatombe'', dans les publicités du MFFP et de la SEPAQ, à propos de l'île Anticosti.

Plus de 100 000 chevreuils meurent par année

Le MFFP dépense des millions de dollars pour aménager des enclos pour les chasseurs bien nantis, qui vont récolter 4 chevreuils sur l'île d'Anticosti. 

Pourquoi ne dépenserait-on pas quelques millions, pour organiser la récolte et la distribution de viande des chevreuils d'Anticosti, aux plus démunis ? De toute façon les chevreuils vont mourir quand même, toute cette viande sera perdue à jamais.




Pourquoi ne pas offrir à un groupe de chasseurs autochtones volontaires, l'abattage de plus de 60 000 chevreuils pour les démunis ? Si le MFFP subventionne des millions de dollars, pourquoi ne pas le faire pour un groupe de chasseurs autochtones, qui récolterait des chevreuils pour les moins nantis. De toute façon le autochtones ne travaillent pas !!!!

Un million de portions de viande


À environ 20 livres de viande par chevreuil, la chasse offrirait plus d'un million de portions (1/4 livre) à distribuer aux démunis. Je demeure persuadé, que l'organisation d'une telle ''corvée'' afin de récolter les jeunes faons, amènerait des centaines de chasseurs autochtones à se porter volontaires.


Le problème des surplus de cerfs de Virginie à l'île d'Anticosti, serait réglé d'une façon constructive et humanitaire. Le monde entier regarderait le Gouvernement du Québec !! Les chevreuils d'Anticosti servent à nourrir les démunis. 


Quelle belle publicité dans le monde entier pour le Québec !

C'était juste l'opinion du bloggeur en ce 24 novembre 2017. 


Je pourrais organiser la corvée de récolter les jeunes faons et laisser les plus gros panaches pour les chasseurs des pourvoiries. Recruter facilement les autochtones à Longue Pointe de Mingan et à Sept-Iles et à Maliotenam. Je demeurais à Sept-Iles de 1973 à 1981. Je suis un très bon organisateur.

André Nanook Simard

21 nov. 2017

Le retour aux sources



Faire le vide dans son esprit

C’est plutôt une grande balade dans la forêt. C'est le ''içi et maintenant'', qui fait le vide total. Quand je suis émotif, je pars me protéger dans la forêt.

 

C'est instinctif. Le contact avec la nature fait du bien, pour calmer les troubles émotifs. La nature purifie notre énergie d'humain. Si nous avons besoin d'énergie, c'est dans la forêt qu'il faut se diriger. 

Les humains dans la nature 

Les humains ont évolué avec la nature pendant des millions d'années. L'air, l'eau, les arbres, les animaux façonnent grandement les Québéçois. Les arbres tiennent un rôle primordial quant à l'harmonie de la vie. La vie est régulée dans le temps, non par le soleil ou par la lune, mais plutôt aujourd'hui par l'horloge de l'Assemblée Nationale du Québec. 

 

La vie des Québéçois est régulée par le ''passé'' des coureurs des bois. Pour aller chasser et trapper le castor, ça prend une arme à feu. C'est comme ça, que nos ancètres vivaient. Les plus cèlèbres coureurs des bois étaient, Étienne Brûlé, Louis Joliet, Pierre-Esprit Radisson et Jean Nicolet. Pour eux chasser sans arme à feu, c'était chasser pour ne rien tuer.

Le registre québéçois des armes à feu, a donné lieu à de nombreuses rumeurs, et à une désinformation largement relayée sur les réseaux sociaux. 

C'était l'opinion du blogueur en ce 21 novembre 2017.

André Nanook Simard

 

 


 

 


Articles les plus consultés

Articles antérieurs archivés par mois