22 juin 2018

Le registre, bien sûr le fameux "REGISTRE"

Le Registre québécois des armes à feu

Opinion sur le Registre des armes à feu

Il m'est apparu que le Registre québécois des armes à feu n'est pas une mesure très populaire auprès des chasseurs de toutes sortes. Le registre impose une série de mesures administratives auxquelles les chasseurs doivent se soumettre pour pratiquer leur sport.

Registre canadien des armes à feu

La chasse est probablement le sport le plus réglementé qui soit. La Loi et les règlements qui encadrent la chasse, sont de plus en plus nombreux et complexes.

Que ce soit au niveau fédéral, provincial et municipal, les chasseurs doivent être les citoyens les mieux informés, pour pratiquer un sport qui tire sa légitimité depuis plus de 400 ans, dans la survie d'un grand nombre de familles québécoises.

Un partenariat efficace

Les chasseurs sont pourtant des associés du MFFP du Québec, dans la gestion des animaux sauvages sur le territoire du Québec. C'est le Ministère qui le dit sur son site internet.


Même si je pense réellement que le MFFP ne traite pas avec suffisamment de respect les chasseurs québécois, ces derniers ont toujours répondu à l'appel quand les circonstances (et les règlements) ont exigé leur participation accrue dans la protection de certaines populations animales.

De nombreux exemples de partenariat

Par exemple, les chasseurs ont participé en grand nombre aux divers cours de sécurité institués par le Ministère pour obtenir la carte de chasseur. 


Les chasseurs ont respecté la Loi du mâle quand la situation du chevreuil au Québec l'a exigée. Les chasseurs ont respecté l'interdiction de chasse quand la grande oie blanche est presque disparue du Québec. Les chasseurs ont respecté également en grand nombre les dispositions de la Loi, instituant  le Registre canadien des armes à feu.

Les chasseurs : des citoyens respectueux

Nul besoin de spécifier que les chasseurs sont des citoyens respectueux des Lois du Canada et du Québec. Nul besoin de spécifier que les chasseurs se plient volontairement et gracieusement, à un plus grand nombre de Lois et à un plus grand nombre de règlements, que les participants de tous les autres sports confondus. 

Mais est-ce qu'on traite les chasseurs avec respect ?  Je dois répondre NON à cette question. À chaque fois qu'il est question du Registre des armes à feu, tous les intervenants  parlent des criminels qui commettent des crimes contre la personne.  LES CHASSEURS NE SONT PAS DES CRIMINELS. 

C'est comme si ces gens bien pensants avouaient, que les chasseurs sont tous des criminels, qui n'attendent que le moment propice, avant de commettre leurs crimes, avec leurs armes à feu bien sûr.

La police : pas de mise à jour du Registre

Récemment je me suis fait voler mes armes à feu. J'ai alors téléphoné à la police pour qu'ils viennent faire un rapport officiel du vol. Quelle ne fut pas ma surprise quand le policier m'a conseillé de téléphoner au Registre canadien des armes à feu pour déclarer que mes armes avaient été volées. 

Quoi dis-je, la police ne met pas le Registre à jour à chaque fois qu'ils font des rapports sur des armes à feu volées. SA RÉPONSE m'a jetée tout simplement par terre. Non, les policiers à qui le Registre des armes à feu est si utile, puisqu'ils le consultent des milliers de fois chaque jour (disent-ils), ne mettent pas ce même registre à jour à chaque fois que des armes sont détruites ou à chaque fois que des armes sont volées. J"espère qu"il le font pour le registre québécois.

Le citoyen doit le faire

Le citoyen doit le faire......et devant de tels tracasseries administratives plusieurs ne le font pas, soit par écoeurement ou tout simplement parce qu'ils ne le savent pas.  

Devant un tel comportement de la part des policiers, mon attitude envers le Registre des armes à feu a changée complètement. Compte tenu que les policiers, à qui profite le plus le Registre des armes à feu, ne tiennent pas à mettre à jour ce registre, dont dépend leur propre sécurité, je ne peux trouver de raison valable, pour appuyer la tenue d'un tel Registre.

J'incite donc le gouvernement de la CAQ ou du PQ à se débarrasser du registre des armes à feu, qui embarrasse tant les chasseurs et la police semble-t-il, dans les plus brefs délais, afin d'assurer la sécurité de tous les policiers au pays. 

Voilà, c'était mon opinion sur le registre des armes à feu. 

C"était l"opinion du blogueur en ce 22 mai 2018.

André Nanook Simard

21 juin 2018

L"urine humaine

L'urine humaine à la chasse au chevreuil

Une multitude d'opinions

J'ai de nombreuses anecdotes de chasseurs concernant l'urine humaine à la chasse au chevreuil. Plusieurs chasseurs n'y font même pas attention et urinent n'importe où. Mais il y a une marge importante qu'il faut respecter. Uriner sur l'arbre qui supporte votre poste d'affut ne me paraît pas être une bonne habitude.




 Descendre et remonter rapidement les marches de ce genre de poste d'affut (photo), peut vous sembler un exercice inutile et va vous mettre sûrement en ''sueurs''.  Certains prévoyants optent pour une bouteille avec un bec large qu'ils emportent dans leur havresac. Pendant le ''rut'', nous sommes au début de Novembre et il fait froid. Nous savons tous (les hommes) ce que le froid a comme effet sur notre anatomie.

 

Ceux qui mettre la bouteille (peu importe que la base de la bouteille soit large ou pas) sous le siège de leur poste d'affut, cherchent des problèmes. Lorsque le chevreuil se présente, vous devez sans doute faire un petit jeu de pieds pour vous mettre en position de tirer. Je ne veux surtout pas d'interférence avec la bouteille à ''pisse'' sous le banc à ce moment-là. 

Les animaux du territoire

La plupart des animaux du territoire de chasse ne se laisse pas intimider par l'urine d'un prédateur. Que ce soit l'urine d'un coyote ou l'urine humaine, à moins que l'urine ne soit ''fraîche'' et soit directement dans le sentier que l'animal utilise, il risque de passer tout droit sans même s'en apercevoir. Je suis très conscient que les animaux qui habitent le territoire de chasse, urinent à profusion sur le territoire sans faire attention. 

 
Mais au cas ou l'urine humaine ferait une différence, j'essaie en général de ne pas uriner trop près de mon poste d'affut. J'essaie aussi de ne pas uriner dans le ou les sentiers que les chevreuils utilisent. De plus je ne le fais pas dans la première ou la dernière heure de clarté.

Voilà c'était mon opinion sur l'urine humaine à la chasse au chevreuil.

André Nanook Simard

La vie des petits bébés

La vie des faons

La naissance des faons 

La femelle dominante a tendance à ''brider'' en premier, pendant l'automne avec le mâle dominant. La période du ''rut'' se produit généralement à la fin du mois d'octobre et/ou au début du mois de novembre. 



Le faons sont nés généralement à la fin du mois de mai, ou si la femelle a été ''bridée'' un mois plus tard à la fin du mois de juin. Ils pèsent en général de 2,7 à 3.6 kilos. Les faons passent leurs premiers jours accrochés à leur mère dont leurs vies dépendent. Les femelles de plusieurs générations ont tendance à se regrouper en petits groupes.


La femelle donne à boire fréquemment au faon pendant les premières semaines de sa vie. Après environ 3 semaines, le faon commence à manger de la végétation. Puis après un peu plus de 10 semaines, la femelle ne permet plus au faon de téter. 


Un faon en détresse crie très fort son désespoir. Souvent la femelle va faire diversion pour que son faon puisse se sauver.

Les premiers jours

Les premiers jours sont les plus périlleux pour les faons. Ils ont une ''robe'' qui se marie parfaitement avec la végétation. C'est dans cette situation que les faons apprennent à marcher, à courir et à réagir aux différents dangers auxquels ils vont faire face toutes leurs vies. Ils apprennent également quoi manger et quand il faut le faire. 


Les faons sautent, jouent et s'amusent tout l'été. Quand les faons perdent leur ''robe'' de camouflage à la fin du mois d'août, ils adoptent la couleur de leurs parents. Ils sont alors considérés comme des adultes.



André Nanook Simard

Les glandes

L'industrie de la chasse


L'industrie de la chasse pense vraiment que nous les chasseurs sommes tous des ''épais''. Compte tenu de la propension des chasseurs à valoriser les gros panaches, l'industrie de la chasse s'est employée à développer des produits qui répondent à la demande des chasseurs. 



Ils ont donc mis en marché des produits qui vont vous amener un ''gros buck'' en quelques minutes, disent-ils ! Les propriétaires de cette industrie disent, que la vaporisation de leurs produits sur la végétation, va vous amener à portée de tir, un chevreuil mâle mature avec un gros panache en peu de temps. 

Une nature généreuse

Mais la nature a été très généreuse en ce qui concerne les glandes chez le chevreuil. Les glandes d'un chevreuil servent à communiquer de l'information aux autres chevreuils. Elles n'attirent pas les autres chevreuils. Si c'était si efficace que l'industrie nous le dit, tous les chevreuils d'une région donnée seraient devant vous. Nous savons tous que ça n'arrivera pas. 


 
Les chevreuils, comme l'indique le dessin plus haut, est doté de plusieurs glandes qui communiquent aux autres chevreuils leur rang social. Mais c'est surtout pendant la saison des amours (''rut'') l'automne que ces glandes servent. À cause du l'élévation du taux de testostérone dans leur sang, les mâles matures (''bucks'') ont tendance à être plus agressifs, plus curieux et plus territoriaux. 

C'est effectivement ces tendances qui sont fortement stimulées en vaporisant les produits de l'industrie que vous achetez. Toutes les autres descriptions décrites dans les commerciaux de l'industrie sont des arguments de vente.

André Nanook Simard

18 juin 2018

Alcool et chasses

Alcool et chasse

Je chasse depuis plus de 30 ans. J'ai été membre de divers groupes de chasse au chevreuil pendant de nombreuses années alors que je chassais encore avec une carabine. 

L'alcool a toujours été présent lors des périodes de chasse aux chevreuils à la carabine. Mais les membres de mes groupes ont toujours remisé leurs carabines de façon sécuritaire avant de consommer. Compte tenu que je ne prends pas d'alcool, je me suis toujours assuré que cette règle soit suivie à 100%.


Le lever se fait à 5.00 heures le matin

Il faut ajouter que la chasse au chevreuil commence généralement de très bonne heure le matin. La consommation d'alcool à 6.00 heures le matin n'a jamais été un problème dans aucun de mes groupes. Certains chasseurs passaient même toute la journée à l'affut.  D'autres chasseurs pour leur part prenaient un répit de quelques heures l'après-midi, avant de retourner à l'affut vers 3.00 heures pour la chasse du soir.

Ce n'est réellement que lorsque l'heure légale de chasse était dépassée, alors que tous les membres du groupe étaient  revenus au camp de chasse, que quelques chasseurs consommaient de l'alcool avant la préparation du souper. D'autres chasseurs en consommaient un peu après le repas, mais compte tenu que l'heure du lever des membres du groupe était de 5.00 heures le matin, peu de chasseurs dépassaient les limites de consommation.


Les chasseurs sont-ils des ''cons''?


À cet effet, la publicité d' Éduc'alcool de faire paraître les chasseurs comme des imbéciles me laisse songeur.


Ce n'est pas vraiment avec des publicités de ce genre que cet organisme va s'attirer les faveurs des chasseurs et de la population en général. Faire passer les chasseurs pour des ''bouffons'' est peut-être la pire des choses à faire. 


Je suis en faveur d'un usage modéré de l'alcool  à la chasse. Cependant les statistiques donnent raison aux chasseurs. Les accidents de chasse causés par l'alcool sont inexistants au Québec. La publicité de l'organisme Éduc'alcool a été mal choisie et ne vise pas la bonne cible.

Nanook

16 juin 2018

Techniques de chasse fine

Techniques de chasse fine


La chasse est une passion

Si vous voulez accroitre vos capacités de chasser le chevreuil, apprenez à marcher comme un chevreuil dans la forêt au lieu de marcher comme un humain.

Apprenez à copier le mouvement du chevreuil et sa façon de marcher en l'observant attentivement. Voyez comment il réagit lorsque d'autresanimaux s'approchent de lui. Essayez de voir comment les autresanimaux comme les écureuils, les renards et les ratons laveurs marchent lentement en s'arrêtant souvent pour évaluer le danger et écouter les bruits ambiants.


Les chevreuils s'arrêtent pour manger et regarder autour, sentent le sol, relèvent la tête et regardent encore autour d'eux, puis prennent quelques pas et font les mêmes gestes pour réévaluer les alentours. Bien sûr vous pouvez copier les mouvements du chevreuil en ne prenant que quelques pas, puis en vous arrêtant pour regarder autour de vous et en recommençant le même manège continuellement.


Bien sûr ça va vous prendre plus de 20 minutes pour effectuer le trajet qui normalement vous prendrait seulement 5 minutes à marcher. Ça marche et vous serez surpris du nombre de chevreuils que vous surprendrez en adoptant cette technique. Vous devez cependant vous assurer que le vent est de face avant de vous engager dans cette chasse fine.

Des résultats 

Avec cette technique j'ai réussi à m'approcher assez près de plusieurs chevreuils. En plusieurs occasions, j'ai pu m'approcher à moins de 15 mètres de femelles et de leur veau et à moins de 20 mètres de beauxmâles.


Ha oui, vous pouvez accroitre vos chances de récolter le chevreuil de vos rêves avec cette technique.

C"était l"opinion du blogueur en ce 16 mai 2018
André Nanook Simard

14 juin 2018

le cournouiller

Cornouiller stolonifère

Le cornouiller stolonifère est un arbuste à l'écorce rouge, qui pousse en abondance dans les terres humides de toutes les régions nordiques des États Unis ainsi que dans les régions du sud du Canada. Il atteint une hauteur moyenne à maturité de 180 centimètres. Les tiges sont très souples, alors que les feuilles d'un vert moyen sont rondes à labase et pointues à l'extrémité. Le dessous des feuilles est également légèrement velu. 

Voici une photo: 



Certaines personnes identifient parfois cette plante comme un "saule rouge" ou "saule stolonifère", mais ce n'est absolument pas un saule!

À la fin de mai, le cornouiller stolonifère laisse apparaître de petites fleurs sous forme de grappe d'un blanc laiteux. Les grappes de fleurs contiennent de 10 à 12 fleurs, ce qui fait paraître cet arbuste beaucoup plus attrayant. Les fleurs vont se transformer en fruits au cours de l'été. Le cornouiller produit ainsi une abondance de petits fruits cireux de couleur blanc crème.

Voici une photo: 



On m'a raconté que traditionnellement,  les fruits du cornouiller stolonifère étaient un des goûters préférés des chasseurs autochtones. Ils utilisaient aussi certaines parties du cornouiller avec du tabac pour en faire du kinnikinnick afin de le fumer lors de leurs évènements sacrés. On m'a dit que l'odeur de ce mélange était très agréable. Cependant avec l'accoutumance, ce mélange pourrait peut-être avoir un effet de dépendance narcotique comme avec les drogues connues.

Certaines parties de l'écorce étaient aussi utilisées par les autochtones dans la fabrication de thé pour traiter les troubles du foie et de la poitrine. 

AVERTISSEMENT : Toutes les parties du cornouiller stolonifère peuvent être toxiques si elles sont consommées en grandes quantités.

Un élément indispensable

Le cornouiller stolonifère est un ingrédient indispensable à la survie du cerf de virginie dans les régions nordiques de l'Amérique du nord. Le chevreuil ou cerf de virginie se nourrit amplement des pointes des rameaux du cornouiller stolonifère pendant l'hiver. 

Voici une photo:


Dans notre territoire de chasse, le cornouiller stolonifère est très abondant et il est courant de constater que toutes les pointes des branches de l'arbuste ont été coupées par les chevreuils. 

Phénomène intéressant

Les chevreuils broutent pendant l'hiver toutes les pointes des tiges du cornouiller stolonifère. L'arbuste réagit au printemps suivant,  en doublant la tige au point de coupure comme en fait foi la photo ci-jointe. Le chevreuil en ce faisant,  s'assure d'une production double de pointes consommables pour l'hiver suivant.


Voici une photo:


J'ai remarqué qu'il y a 5 à 6 ans, les chevreuils retardaient de plus en plus à chaque année leur départ pour se rassembler en ravage à plusieurs kilomètres de notre boisé de chasse. Avant de partir en ravage, les chevreuils broutaient tout ce qu'il y avait de disponible en nourriture, y compris bien sûr tous les cornouillers stolonifères sur place.

Aujourd'hui, je suis en mesure de constater que l'abondance des cornouillers stolonifères dont les pointes ont été doublées à chaqueannée depuis de nombreuses années, permet à plusieurs chevreuils de rester sur place pour passer l'hiver.


Est-ce l'instinct de ces animaux magnifiques qui s'exprime face aux conditions difficiles de survie dans les régions nordiques, ou si c'est simplement l'ordre naturel qui s'affiche devant nos yeux ? 

C"est l`opinion du blogueur en ce 14 mai 2018.

André Nanook Simard

Cet installation

Cet Installation 

Comme je l'ai souvent dit dans mes articles précédents, il faut installerles stands et dégager les lignes de tir afin de laisser le temps aux chevreuils de s'habituer aux changements que vous avez effectués.

Cependant je vous suggère fortement d'acheter les nouveaux tree stands en métal ou en aluminium. Le temps des miradors faits en bois est révolu, surtout que les nouveaux stands en métal ont un prix plus que raisonnable.Non seulement faut-il abimer les arbres en y clouant les pièces formant le mirador, mais souvent le chasseur utilise des pièces de bois de rebut qui ont déjà un âge avancé. Après seulement quelques années, ces stands deviennent non-sécuritaires parce que le bois pourrit rapidement, laissé aux intempéries 12 mois par année

Treestand non-sécuritaire

Voici une photo prise d'un stand fait en bois. Notez particulièrement  les pièces de bois clouées dans les arbres pour servir de marches. Ce stand n'est vraiment pas sécuritaire.



Voici une photo de mon nouveau stand. Acheté aux États Unis au prix de $63.59 US dans une vente de liquidation.

  
Comparé au tree-stand en bois précédent, celui-ci se caractérise par sa sécurité. Comme complément, il faut y mettre absolument une chaine avec un cadenas, pour éviter que certains chasseurs peu scrupuleux s'en emparent.

Ça m'est arrivé il y a quelques années de me faire voler un stand pendant l'hiver par des motoneigistes qui passaient par là. Depuis cette date j'installe une chaine avec cadenas à tous mes stands.

Truc de chasse

Voici un truc de chasse que j'ai appris avec les années. Il arrive souvent au Québec que le mois de septembre soit particulièrement sec. Il importe que vous repériez sur votre territoire l'endroit que les chevreuils utilisent pour s'abreuver.

Au printemps et en été ce détail ne revêt pas grande importance puisqu'il pleut souvent en juin et juillet. Mais si l'absence de pluie se fait sentir pendant les mois d'août et de septembre vous aurez une opportunité de récolter un chevreuil près d'une mare d'eau permanente.

Voici une photo d'une mare d'eau située près de mon nouveau tree-stand:



Cette mare d'eau profonde et permanente est située à environ 30 mètres de mon nouveau tree stand. Dernièrement j'ai essayé de l'agrémenter de quelques arbres conifères (pins, sapins et pruches)afin d'assurer un couvert aux chevreuil. 

Autre truc de chasse

Il est toujours intéressant de savoir reconnaître les essences des arbres qui habitent votre territoire. Plus particulièrement deviez-vous être capable d'identifier les chênes blancs qui en général donnent des glands à l'automne et dont les chevreuils sont friands.

Voici une photo d'un chêne blanc à une dizaine de mêtres de la mare d'eau permanente:

Je vous invite à rechercher dans votre territoire ces indices qui vous permettront d'installer votre tree stand à l'endroit le plus propice à la récolte d'un gros chevreuil. 

C"etait l"opinion du blogueur en ce 14 mai 2018.

Andre Nanook Simard

13 juin 2018

L"histoire de Bambi

L" histoire de bambi


Alors qu'ils se promenaient dans les bois derrière leur demeure en Alberta, ma fille et son ami ont rencontré ce petit chevreuil qui semblait abandonné par sa mère. D'abord trouvé par leurs chiens respectifs qui s'amusaient à l'orée  de la forêt, le petit chevreuil est demeuré à la même place pendant plusieurs jours avant d'être retrouvé par la suite par ma fille et son ami.

Probablement déshydraté et semblant en mauvaise condition, ma fille a décidé de ramener le petit chevreuil à la maison.


Des photos inédites  

Les photos qui suivent donnent une idée de l'ampleur du travail d'élever un animal sauvage dans la maison.



Le petit chevreuil a grandi en sécurité à la maison. Ma fille et son ami l'ont remis en liberté quelques mois plus tard quand il a été assez grand pour se nourrir seul.

Une histoire assez incroyable avec un heureux dénouement.

C"etait l"opinion du blogueur en ce 13 mai 2018.

Andre Nanook Simard

La maladie de Lyme

La maladie de lyme au Québec

Source:  Jean Rochefort, M. Sc. (Sérodiagnostic et Virologie) et Louise Trudel, M. Sc. (Parasitologie)  Laboratoire de santé publique du Québec de l’Institut national de santé publique du Québec

 1. QU’EST-CE QUE LA MALADIE DE LYME?

La première description de cette maladie aux États-Unis a été publiée en 1977 suite à l’observation d’un agrégat de cas d’arthrite rhumatoïde chez des enfants de la ville de Lyme au Connecticut, en 1975. En 1982, William Burgdorfer a identifié l’agent responsable, Borrelia burgdorferi (Bb), isolé chez la tique Ixodes scapularis. Cette bactérie, très mobile et de forme spiralée, a une dimension de 5 à 25 μm de longueur par 0,2 à 0,5 μm de largeur. La maladie de Lyme se caractérise par l’apparition, au site de piqûre de la tique, d’une plaque rouge sur la peau, en forme de cible, dont la surface augmente progressivement durant les semaines suivant le contact. Le diamètre de cette plaque dépasse généralement 5 cm




D’autres symptômes peuvent survenir, tels que des douleurs musculaires ou articulaires, des maux de tête, de la fièvre ou de la fatigue. Dans les semaines ou les mois suivants, des complications au niveau du coeur, du système nerveux ou des articulations peuvent apparaître.

2. COMMENT SE TRANSMET LA MALADIE DE LYME?


Au Canada et dans les régions du nord-est et du centre-nord des États-Unis, la bactérie Borrelia burgdorferi, responsable de la maladie de Lyme, est transmise principalement par la piqûre d’une tique appelée Ixodes scapularis. Pour qu’il y ait transmission de la bactérie, il faut d’abord que la tique elle-même soit infectée. Le risque de transmission augmente avec le temps de contact lors de la piqûre (habituellement le risque est plus élevé après 48 à 72 heures d’attachement à l’hôte).




Il est donc très important de retirer la tique de la peau le plus tôt possible, en ayant soin de ne pas l’écraser au moment du prélèvement, pour éviter de transmettre la bactérie.

3. OÙ RETROUVE-T-ON LES TIQUES ?

Les tiques vivent généralement dans les régions boisées ou les hautes herbes. Elles ont un cycle de développement qui dure environ deux ans, pendant lequel on peut les retrouver sous trois stades : larve, nymphe et adulte (mâle et femelle). Elles doivent trouver un hôte, animal ou humain, pour effectuer un « repas sanguin » à chacun des stades d’évolution afin de passer au stade suivant ou, pour les femelles adultes, pour pouvoir pondre leurs oeufs. À la fin de leur « repas sanguin », les tiques engorgées augmentent de volume de façon significative, ce qui les rend plus facilement décelables.

Les petites souris à pattes blanches, Peromyscus leucopus, sont les hôtes les plus fréquents pour les stades immatures (larves et nymphes). Elles sont considérées comme le principal réservoir naturel de la bactérie (Bb). 




Pour le stade adulte, l’hôte le plus fréquent est le cerf de Virginie sur lequel peut avoir lieu la phase de reproduction. On peut également retrouver ces différents stades sur les animaux domestiques et occasionnellement chez les humains. Les tiques doivent demeurer sur leur hôte de deux à cinq jours, selon le stade pour compléter leur « repas sanguin ». 



Pour ce faire, elles ont tout intérêt à ne pas causer de désagrément à leur hôte au moment de la piqûre, pour éviter de se faire repérer. Les nymphes, de plus petite taille, sont probablement plus aptes que les formes adultes à transmettre la bactérie (Bb) puisqu’elles passent plus facilement inaperçues. De plus, elles sont présentes dans l’environnement durant l’été, où les activités extérieures sont plus fréquentes.

4. PRÉVALENCE D’IXODES SCAPULARIS AU QUÉBEC

Ixodes scapularis est présent dans plusieurs régions du Québec. Cependant, seuls des adultes, principalement femelles, ont été retrouvés jusqu’à maintenant sur des personnes ou animaux de compagnie pour lesquels aucune histoire de voyage à l’extérieur du Québec n’a été rapportée. Ceci laisse supposer qu’il n’y a pas encore de site de reproduction active au Québec. Ces tiques sont probablement amenées dans nos régions par l’intermédiaire d’oiseaux ou d’animaux migrateurs.

5. PRÉCAUTIONS POUR ÉVITER LES PIQÛRES DE TIQUES

• Porter des vêtements longs et clairs lors de balades dans les bois. La longueur  du vêtement réduit la surface de peau disponible et la couleur claire rend les tiques plus facilement visibles.
• Mettre le bas des pantalons à l’intérieur des chaussettes.
• Porter un chapeau.
• Porter des chaussures fermées.
• Utiliser un insectifuge (ex. DEET).
• S’examiner et, le cas échéant, examiner son animal de compagnie, au retour 
   des balades dans les régions à risque.

6. COMMENT RETIRER LA TIQUE DE LA PEAU?

La meilleure façon de prélever une tique demeure l’utilisation d’une pince fine placée le plus près possible de la surface de la peau, sur les parties dures de la tique. Par un mouvement ferme et constant, on parvient à la retirer complètement sans l’endommager. Toutefois, un mouvement trop vif ou trop rapide peut entraîner la section des parties buccales insérées dans la peau, provoquant ainsi de l’inflammation au site de la piqûre. Il faut éviter de presser les parties molles de la tique ou de l’écraser, ce qui augmente le risque de transmission d’un agent infectieux. La manipulation des tiques à mains nues peut également augmenter le risque d’infection. 

Le lavage des mains et la désinfection du site de la piqûre complètent les mesures préventives.  Pour faire identifier la tique prélevée, il est recommandé de la placer dans un contenant hermétique, sans fixateur, dans lequel on insère un petit morceau de papier humide pour favoriser sa conservation durant le transport. Elle est ensuite acheminée au médecin de famille, à l’hôpital ou à la clinique vétérinaire qui se chargera de la faire identifier.

7. COMMENT LA MALADIE DE LYME EST-ELLE   
    DIAGNOSTIQUÉE?

Lorsqu’un patient a des symptômes compatibles avec une maladie de Lyme, le diagnostic s’effectue par des épreuves sérologiques qui peuvent mettre en évidence la présence d’anticorps développés contre la bactérie (Bb). La bactérie elle-même peut être détectée par culture dans un milieu approprié ou par des techniques moléculaires permettant d’identifier son matériel génétique dans la tique vectrice retirée du patient. 


La transmission de la bactérie de la tique à l’hôte n’est pasautomatique cependant, le risque de transmission augmentant avec le temps de contact lors de la piqûre. La détection de la bactérie chez la tique vectrice ne signifie donc pas nécessairement que l’individu a pu être infecté.

8. LA MALADIE PEUT-ELLE ÊTRE ACQUISE AU QUÉBEC?

C’est en 1989 que le Laboratoire de santé publique du Québec a commencé à effectuer des épreuves sérologiques pour le diagnostic de la maladie de Lyme. Depuis cette date, un total de 26 cas ont été confirmés. Les données cliniques ont révélé que l’infection avait été acquise à l’extérieur du Québec (20 cas aux États-Unis, 5 en Europe et 1 en Ontario). D’autre part, la recherche de Bb par des techniques moléculaires est effectuée chez les tiques vectrices depuis 1998; seules une dizaine de tiques par année se sont avérées porteuses de Bb, la très grande majorité provenant d’animaux de compagnie (chiens et chats). 

Comme la tique vectrice ne semble pas être établie au Québec et que le nombre de tiques porteuses de Bb est très faible, la possibilité d’être infecté par Bb suite à une piqûre de tique demeure très faible.


Effectivement, ce n’est qu’en 2007 que les responsables du suivi de son évolution ont démontré la survie de l’espèce dans un cycle annuel au Québec. Elle est donc potentiellement présente dans la région du lac Champlain, de la rivière du Richelieu et possiblement aussi dans la région de Châteauguay.

J'espère que ces renseignements pris sur le site de l'Institut national de santé publique du Québec vous seront utiles. Compte tenu des conditions atmosphériques plus douces des dernières années. je vous recommande de demeurer vigilants face à cette maladie dont les conséquences sont assez graves. 


C"etait l"opinion du blogueur en ce 13 mai 2018

Andre Nanook Simard

Articles les plus consultés

Articles antérieurs archivés par mois