21 sept. 2018

Sports complices à la chasse

Sports complices à la chasse

La chasse et ses avantages

La chasse comme telle, n'est pas un sport unique. Les activités qui entourent la chasse, sont en fait d'autres sports que le chasseur, développe avec le temps. 

Souvent ces activités, font que le chasseur comprend mieux les défis, que nos ancêtres européens, ont vécu quand ils ont foulé le territoire québécois, pour la première fois.

 



La plupart du temps, ces activités, engendrent le respect pour la nature, par tous les enthousiastes, qui aiment s'y retrouver. Il faut bien sûr profiter, de tous les bienfaits de la nature, mais il est important de le faire en tous temps, en toute sécurité.
 

Petits animaux et oiseaux 


Le chasseur à l'arc, que ce soit en chasse fine, où sur son mirador peut facilement observer, tous les genres d'animaux, pendant les heures interminables, qu'il passe dans la forêt. 

Le chasseur n'observe pas seulement les chevreuils, dans leur habitât préféré, mais épie les mouvements, de tous les petits animaux qui peuplent la forêt, où il chasse.


Le chasseur est souvent le spectateur, de comportements habituels des renards, des lièvres, des ratons laveurs et des moufettes, ainsi que des écureuils, des marmottes. 



Souvent le chasseur est fortement intrigué, par les habitudes des oiseaux, de toutes sortes qui gravitent, autour de lui pendant le temps, qu'il est sur son mirador. Il n'est pas rare, que plusieurs oiseaux viennent se percher sur des branches situées, à très courte distance du chasseur. 



Que ce soit un hiboux, une outarde ou un geai bleu à portée de main, l'émerveillement, est toujours le même. La plupart des chasseurs deviennent, des observateurs d'oiseaux, ont tous une encyclopédie des oiseaux de l'Amérique, pour pouvoir les identifier.

Savoir identifier les plantes et les arbres

Savoir identifier les espèces d'arbustes, d'arbres peut aussi devenir, un autre passe-temps merveilleux. Savoir d'avance, ce que le chevreuil, va brouter à divers moment de l'année, est aussi utile pour le chasseur, que des pistes laissées sur le sol, dans la boue.

Être capable d'identifier le chêne blanc, ainsi que l'herbe à la puce, sont d'importantes choses à savoir, pour un chasseur.




Le chasseur inexpérimenté, n'est pas vraiment informé sur ces côtés intéressants, de la chasse ou tout simplement, n'a pas encore développé, le goût de tout savoir sur le boisé, qu'il chasse. Il peut planifier, ainsi des expériences très plaisantes, de contacts privilégiés avec la nature.

Le choix de l'arme de chasse

Pour certains chasseurs, le choix d'une arme de chasse, à leur image est un autre plaisir, qu'ils affectionnent particulièrement. L'usage et l'entretien d'un arc, peut facilement devenir un passe-temps, très agréable, pour la plupart des chasseurs à l'arc. 



Être capable d'ajuster, de réparer son arme de chasse, peut faire la différence, entre une période de chasse fructueuse, une fin de semaine désastreuse. 

La nature est une mère excessivement exigeante, quand il s'agit de survie dans la forêt. Le chasseur inexpérimenté, l'apprend rapidement à ses dépens, s'il ne respecte pas les règles de base de sécurité.
Les repas à la chasse

Plusieurs chasseurs n'ont aucune idée, comment servir la nourriture à tous les repas. Au début le chasseur, n'a aucune idée comment éviscérer un chevreuil. Cette habileté, s'apprend au contact des autres chasseurs, devient rapidement acquise, avec les saisons de chasse. 




Le chasseur apprend également à faire rôtir la viande, qu'il a récolté. La satisfaction de pouvoir apprendre, à faire cuire n'importe quoi est intéressante, pour le chasseur novice. 

C'est un élément de fierté, évident pour certains chasseurs à l'arc. L'admiration de ses compagnons de chasse, est un autre aspect qui s'ajoute aux plaisirs, de l'expérience de la chasse.

Observer les étoiles

Finalement la plupart des chasseurs passent un bon moment en pleine noirceur, quand il sont sur leur postes d'affût. À cause de l'endroit isolé, que le chasseur choisit pour monter son mirador, le ciel est pas mal plus clair et brillant, qu'au dessus des villes. 




Le chasseur peut se permettre, d'observer les étoiles dans le ciel, essayer de les identifier. Cet aspect de la chasse, est souvent caché, au  chasseur inexpérimenté.

Comment faire un feu

Pour un chasseur novice, ou dont l'origine est citadine, le simple fait de préparer un feu de camp, peut devenir une occasion rêvée de s'initier à la nature, dans ce qu'elle a de plus sauvage. Plusieurs personnes de la ville, ne seront jamais exposées aux plaisirs du ''camping''. 



La tranquillité, la paix ressentie, auprès d'un feu de camp, surpasse souvent les joies de la chasse, elle-même. Ces deux activités, sont particulièrement reliées, comme activités récréatives. 

C'était l'opinion du blogueur en ce 21 septembre 2018.
 
André Nanook Simard 

Le "Bow Sling"

Protecteur d'arc (Bow sling)

Un indispensable: le bow sling

Compte tenu que je voyage sur mon territoire de chasse, en moto tout-terrain, j'avais besoin d'un appareil, pouvant me permettre de transporter mon arc, avec aisance

Voici une photo de ma moto à double usages.


Vous voyez, comment je transporte mon arc. Enfilé dans le bras gauche comme ça, l'arc n'est pas sécuritaire. De plus, comme elle se déplace au fil des bosses, dans le chemin forestier, ça rend la conduite de la moto incertaine. 

Je recherchais une façon de porter mon arc, tout en gardant mes mains libres, pour conduire la moto. Je l'ai trouvé chez la compagnie Primos. En furetant chez Bass Pro shop, à Miami en Floride, j'ai aperçu cet article, qui m'est apparu comme l'article, que je cherchais. 


Le protecteur d'arc (Bow sling):


Le Bow sling protège la corde, les cables, les cams des chocs éventuels, pour garder mon arc en bonne condition. Dans mon cas, quand le terrain, devient un peu plus bosselé en moto, je n'ai pas à m'occuper de mon arc, que je sais être en sécurité, dans mon dos. 

Ça me laisse les mains libres, pour conduire ma motocyclette. C'est aussi le cas, lorsque vous devez marcher de longues distances, pour atteindre votre mirador. 


Je suis absolument, ravi de mon achat.

C'était l'opinion du blogueur en ce 21 septembre 2018.

André Nanook Simard
 

Le pouvoir des chasseurs

Le pouvoir des chasseurs 


Au Québec pendant ce temps-là, le ''lobby'' subventionné par le gouvernement, continue à faire son travail au détriment des chasseurs québécois. Tous les opposants à la chasse, se dévouent sans compter, auprès des ministres pour faire valoir leurs points de vue.

Que ce soient au Ministère du Transport, à la Société d'assurance automobile du Québec, à l'Union des producteurs agricoles, on s'applique à faire des pressions, auprès du Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), afin de diminuer au maximum les populations de gibier.


Chasseurs du Québec 


À moins que les chasseurs du Québec ne se regroupent, nous comme chasseurs, seront toujours deuxième dans le processus décisionnel de nos ministres.

Je suis totalement persuadé que ''nous les 400 000 chasseurs'' pouvons, si nous nous regroupons dans un organisme déterminé à défendre nos droits, exercer un pouvoir réel (au moins électoral) pour influencer les décisions du gouvernement.

C'était l'opinion du blogueur en ce 21 septembre 2018.

André Nanook Simard

19 sept. 2018

Le chevreuil mange quoi ???

Pour chasseurs débutants et/ou expérimentés 


Pour le débutant et l'expérimenté, qui ne le sait pas, le chevreuil a des goûts très différents, quand arrive le temps de la période de chasse, au chevreuil à l'arc au Québec. 

Tous les chasseurs à qui j'en ai parlé, me demandent souvent: mais que mangent donc les chevreuils,  à la fin du mois de septembre et pendant le mois d'octobre, à chaque année. Je vais essayer de répondre, à cette question dans le but de faire la promotion, de la chasse au chevreuil à l'arc. 


Comme vous le savez tous, la plupart des chevreuils récoltés, à la chasse à l'arc le sont,  à une distance de moins que 20 mètres. Il est primordial, de faire vos prospections plusieurs semaines à l'avance, et de bien identifier les diverses sources de nourriture listées ici, dont les chevreuils se nourriront, pendant les mois d'automne. 

Une source de nourriture agricole

Tout le monde le sait, le chevreuil affectionne les champs de culture, des agriculteurs. Pendant juillet et août, la feuille la plus haute du soya, constitue une source de nourriture non négligeable.






Un peu plus tard en saison, les champs de mais, deviennent une cachette idéale, pour les chevreuils, ainsi qu'une source de nourriture importante. Mais le chevreuil ne mange pas seulement, que du soya et du mais. 

Le chevreuil broute continuellement 

À part le soya et le mais, que mange donc le chevreuil pour compléter son menu ? Après de multiples et de longues observations, voici la liste, que j'ai concocté de ce que le chevreuil mange l'automne. Le chevreuil a des préférences, c'est pourquoi j'ai listé les plantes, selon leur position respective.

Si vous l'observez souvent et longtemps avec des jumelles, vous découvrirez probablement, la même chose que moi. Voici donc pour les mois de septembre et octobre, une liste partielle de ce que le chevreuil mange. 

En première position: le ''trèfle'' (Trifolium pratense). 


Vous me direz que ce n'est pas une grande surprise, pour les chasseurs péri-urbains. Nous avons tous vu des chevreuils, dans les champs de trèfle.

 En deuxième position: la ''luzerne' (Medicago sativa).


Une autre espèce de plante, que vous vous doutiez. Qui n'a pas aperçu de chevreuil, dans le champs de luzerne, près de chez lui.

Troisième position: le ''pissenlit'' (Taraxacum officinale).


Probablement une surprise pour tous les chasseurs, le pissenlit est présent tout l'été. Les feuilles du pissenlit, survivent même après les premières gelées, demeurent un met préféré des chevreuils.

Quatrièmement: le framboisier (Rubus idaeus).


Une autre surprise, pour les chasseurs péri-urbains. Le chevreuil se délecte des feuilles, des fruits du framboisier. Il y en a sûrement sur votre territoire.

Conclusion

Finalement à part quelques surprises, comme le pissenlit et le framboisier, la plupart des sources de nourriture des chevreuils, étaient connues des chasseurs. Il se peut que dans votre région, ou sur votre territoire, que l'ordre soit différent et/ou que le chevreuil ait une source de nourriture différente que celles que j'ai listé ici.

C'était l'opinion du blogueur en ce 19 septembre 2018.

André Nanook Simard    

Les "Bambis"

Personnaliser les animaux 


Quels sentiments vous inspire la photo ci-dessous ? Plusieurs répondront que le ''bébé'' chevreuil se sent en sécurité, sous les yeux bienveillants de sa ''maman'', qu'il profite pleinement du soleil, pour jouer innocemment, par un beau soir d'été. Faux !! Archi-faux !!



Rien n'est plus faux ! Les personnes qui pensent vraiment, comme ce que je viens d'écrire, sont victimes d'une perception erronée, de la nature des animaux.

L'animal-roi ou le ''bébé à Maman''

Depuis l'introduction des dessins-animés, à la télévision et au cinéma, on a donné une personnalité à divers animaux, tels Yogi l'ours et le plus célèbre, Bambi le faon.


On a eu aussi les Rin-tin-tin, Lassie, Skippy et autres héros, qui pensent, réfléchissent, planifient et sauvent des vies humaines.

L'industrie des animaux de compagnie, les vétérinaires ont récupéré, et amplifié ce travail si bien fait. Toutou et Minou, sont dénaturés de nos jours, par différentes opérations, visant à leur enlever leurs griffes ou leur queue, à modifier des parties de leurs oreilles, à les raser et à les stériliser. Pitou, est devenu maintenant: le ''Bébé à Maman''.

Dans la vraie vie, c'est la survie

Dans la vraie vie, un bébé-chevreuil est un faon. Puisque cet article, paraît dans un blog de chasse au chevreuil, disons rapidement que le faon, perdra son pelage tacheté pour devenir un veau, à l'automne.

Au printemps suivant, s'il a survécu à l'hiver, le veau-mâle aura un panache, s'appellera ''daguet'' ou ''spike'' en anglais. Le veau-femelle, deviendra une ''biche''.

Les faons mâles et femelles se conduiront, selon ce que leur instinct mutuel, leur dictera. De plus ils auront appris, amplement des autres chevreuils, durant le premier été, de leur vie. Pourtant, dès le premier automne, lors de la période du ''rut'', les veaux seront rudement éloignés par la biche, deviendront rapidement autonomes.




Si on compare la photo, qui précède avec celle du début de l'article, on y voit une similitude touchante. Mais ne soyons pas dupe ! Le petit Bambi ne survivrait pas, longtemps dans la nature.

Oui l'éthique d'un chasseur va jusque là !

Cet automne, un de nos compagnons de chasse a récolté d'une flèche bien placée, un faon femelle. Elle était plus petite de taille, que les autres veaux. Sa mère n'a jamais été vue, était probablement morte. 




Cet animal n'aurait jamais survécu, à l'hiver prochain, car lors de son éviscération, aucune trace de gras n'a été décelé, sous sa peau où dans sa cavité abdominale. 

De plus les traces d'une vilaine blessure, au cou derrière les oreilles, laisse supposer que ce faon a éventuellement essayé, d'approché d'autres biches pour téter. L'une de ces biches l'a plausiblement violemment, rejeté à coups de sabot. N'ayant appris à manger de sa mère, que les feuilles de soya, ce faon-femelle, serait sûrement morte de faim avant les premières neiges, ou aurait péri sous les dents des coyotes. 

Il n'y a aucun doute dans mon esprit, que sa viande tendre et délicieuse, réconfortera le sens véritablement éthique de ce chasseur, de sa famille pendant les longs mois d'hiver.

Le respect des animaux 

Le respect des animaux, implique que l'on comprenne, leur vraie nature. Ils répondent à leur instinct, n'ont que faire de la personnalité inventée, que les humains leur prêtent. La récolte d'un gibier à l'arc, oblige le chasseur à tout faire pour le récupérer,  à ne rien perdre de sa viande.

C'est ainsi depuis que le premier humain, s'est servi de cette arme primitive, pour récolter un animal et s'en nourrir. S'il-vous-plaît, respectons les animaux et laissons Bambi, dans les rêves des enfants.

C'était l'opinion du blogueur en ce 19 septembre 2018.

André Nanook Simard

Les panneaux du Ministère des transports

Un panneau évoquant un risque élevé


Alors que je voyageais en automobile vers Thetford Mines, il m'est apparu en regardant les différents panneaux, que le Ministère des Transports, a installé sur le bord de la route, qu'il y avait quelque chose de contradictoire, dans la suite logique de ces panneaux. 



Pas de réduction de vitesse


Alors que le Ministère des Transports, avise les automobilistes de faire attention aux chevreuils (risque élevé), sur plusieurs kilomètres, il ne les avise pas, de diminuer leur vitesse. Au contraire, il indique la vitesse maximale permise, comme sur cette photo.

Ne trouvez-vous pas contradictoire, que le Ministère des Transports n'avise pas les automobilistes, de réduire leur vitesse dans cette zone dangereuse, au lieu de leur indiquer la vitesse maximale permise ?

C'était l'opinion du blogueur en ce 19 septembre 2018.

André Nanook Simard

"Nose Jammer"

Un nouveau produit 


Quand vient le temps de masquer les odeurs, ou de les éliminer lors de notre chasse au chevreuil, les produits que nous utilisons font notre affaire. Tout ce que nous pouvons dire sur les produits, que nous utilisons déjà, c'est qu'ils nous laissent tomber souvent. Notre corps émet continuellement toutes sortes de senteurs, surtout s'il fait chaud.




Cette photo a été prise sur le site du manufacturier.



 Cependant cette compagnie vient de mettre, au point un nouveau produit. Ce n'est pas un produit, pour éliminer les odeurs du linge et de notre corps. Ce n'est pas non plus un produit, pour masquer les odeurs. 

L'idée derrière le ''Nose jammer'', c'est de prendre des plantes communes et de les concentrer. Puis de les mettre, dans un vaporisateur et d'asperger avec profusion, les entourages de notre poste d'affût. Ces odeurs naturelles, vont être ramassées par le nez très fin du chevreuil, vont saturer ses nerfs olfactifs. Ainsi le chevreuil sera dans l'impossibilité, de sentir le chasseur.

Calmer le chevreuil

De plus selon le manufacturier le ''Nose Jammer'' a la capacité, compte tenu de l'essence de vanille, incorporé au produit, de calmer énormément le chevreuil. Voici une photo du produit.




Si vous voulez plus d'information sur ce produit, visitez le site de la compagnie: http://nosejammer.com/

C'était l'opinion du blogueur en ce 19 septembre 2018.


André Nanook Simard

Articles les plus consultés

Articles antérieurs archivés par mois