8 janv. 2014

Un gestion du cerf basée sur l'à peu près

Le site du MDDEP

Je viens de visiter au complet le site du MDDEP à l'adresse suivante: www.mddep.gouv.qc.ca . Je suis donc persuadé que je n'ai trouvé aucun ''suivi'' sur le Plan de gestion du Cerf de Virginie de 2010-17. En fait, je n'ai trouvé aucun suivi sur les plans de gestion de l'orignal 2012-19 et du cerf de Virginie 2010-17.

La SEPAQ

Comme je n'ai pas trouvé de suivi sur les Plans de gestion, je me demande comment les biologistes du MDDEP font pour confirmer à la SEPAQ, le nombre de femelles qui doit être récolté. En 2013, le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs a permis l’attribution par tirage au sort, de 21805(estimatif) Permis spéciaux de cerf sans bois.


De plus, en 2013, le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs a permis l’attribution, par tirage au sort, de 14 000 (estimatif) Permis de chasse au cerf sans bois 1er abattage (double prélèvement) en Montérégie.


Compte tenu que je n'ai pas trouvé de rapport de suivi du Plan de Gestion du Cerf de Virginie 2010-2017, comment les biologistes du ministère arrivent-ils à estimer que 35 805 femelles de cerf de Virginie doivent être retirées du cheptel.

J'en viens à la conclusion que la gestion du cerf de Virginie est basée sur ''l'à peu près'' par le Ministre et les biologistes du ministère MDDEP. Les chasseurs de chevreuils ne sont vraiment pas gâtés au Québec.

C'était l'opinion du bloggeur en ce 8 janvier 2014.

André Nanook Simard


Publier un commentaire

Articles les plus consultés

Articles antérieurs archivés par mois